L’HYGIÈNE ET L’ENTRETIEN DU CHAT






Pourquoi ?

  • Vous et votre famille éviterez de nombreux désagréments (odeurs, parasites, changement de comportement…).
  • Vous préviendrez l’apparition de  certaines maladies.
  • Vous décèlerez les maladies à un stade précoce et nous pourrons les traiter de façon plus efficace et moins onéreuse.

Ces quelques minutes que vous consacrerez à votre compagnon constitueront aussi des moments privilégiés qui ne feront que renforcer les liens qui vous unissent.

 

La peau et le pelage

En faisant sa toilette, le chat ingère naturellement des poils qui, en s’accumulant dans l’estomac et l’intestin peuvent engendrer des problèmes.

Un brossage régulier permet d’éliminer les poils morts et d’éviter la formation de bourres de poils. C’est pourquoi nous vous recommandons de brosser régulièrement votre chat (une fois par semaine). Les chats à poils longs doivent être brossés quotidiennement, à rebrousse-poil.

 

 

 

Les oreilles

Nettoyer les oreilles du chat est surtout nécessaire chez les chatons qui ne savent pas encore se laver seuls. Les oreilles d’un chat adulte ont rarement besoin qu’on les nettoie, sauf celles des Persans.
– Utilisez des nettoyants auriculaires spécifiques.
– Versez le liquide, massez la base de l’oreille, puis éliminez l’excédent avec du coton.
– Si l’animal montre des signes de douleur ou d’agressivité, n’insistez pas ! Il a probablement une otite.
-L’oreille du chat est coudée. Utiliser un coton  tige classique ne fera que pousser les impuretés au fond du canal. Cet outil est donc à proscrire strictement.

 

Les yeux

Le chat est un chasseur diurne et nocturne. Il bénéficie d’une excellente vision. En particulier, et grâce à sa formidable pupille à géométrie variable, le chat voit 6 à 8 fois mieux que les humains dans le noir.

Ses yeux doivent faire l’objet de certaines attentions.

Afin de nettoyer les yeux des impuretés, il est nécessaire d’utiliser une lotion spécifique.

Appliquez délicatement la lotion autour des yeux à l’aide d’un coton à démaquiller (attention à ne pas utiliser de cotons pré-imbibés avec du démaquillant !)

Les dents

Les pathologies bucco-dentaires sont très fréquentes chez les chats. D’après une récente étude, 70% des chats de plus de deux ans seraient concernés.

La plaque dentaire s’accumule, se transforme en tartre en se minéralisant et provoque gingivites et déchaussement des dents.

A cela s’ajoute la résorption alvéolaire dont seraient victimes 60% des chats.
Il s’agit de cavités qui apparaissent entre la racine et la couronne et qui, à terme  conduisent à une désagrégation de la couronne.
Il n’existe aucun traitement, et l’extraction des dents concernées et inévitable.

Afin de prévenir ces pathologies, un entretien régulier est nécessaire.

  • Brossage quotidien avec une brosse et un dentifrice spécifiques. C’est de loin la solution la plus efficace. Il convient d’habituer votre chat très jeune et d’utiliser une brosse et un dentifrice spécifiques.
  • Croquettes « anti tartre »
  • Lotion

Ces mesures de prévention ne suffisent pas toujours. Il est alors nécessaire d’effectuer des soins dentaires, c’est-à-dire un détartrage et un polissage des dents.

 

Les griffes et les coussinets

Votre chat utilise ses griffes pour marquer son territoire. Pour éviter des dégâts, vous pouvez couper les extrémités de ses griffes. Toutefois, c’est un geste à accomplir avec de grandes précautions pour ne pas le blesser en atteignant la partie vivante de la griffe (en rose sur la photo). Mieux vaut avancer par petites coupes successives plutôt que de couper franchement.

Choisissez un endroit confortable et installez le chaton sur vos genoux, le corps bien maintenu. Entre chaque coupe, décontractez l’animal en lui caressant le ventre régulièrement.

La pince dite “à guillotine“ est l’outil idéal. L’idéal est de se faire aider la première fois par votre vétérinaire.

Chez les animaux d’intérieur, il peut être nécessaire de les couper régulièrement.

Des coupe-griffes spécifiques existent : n’utilisez que ceux-là.

Vous devrez agir par petites coupes successives afin de ne pas atteindre la partie vivante de la griffe. Il est important d’éduquer les animaux à cette pratique dès leur plus jeune âge.

Les coussinets sont sensibles. Vérifiez qu’ils n’ont pas de lésions, d’épines ou de craquelures.

 

Crédits et mentions légales

Cliquer sur l’image pour accéder

 

 

Copyright Oxane-VetactionConseil 2017.